RGE Eco artisan
RGE Quali Bois
RGE Quali Pac
Qualigaz
IN' INSTAL 2
M. Vagnier
9 Rue De La Foret
88470  Saint-Michel-sur-Meurthe
N°TVA :
Votre partenaire au quotidien
Je souhaite être rappelé
gratuitement

Chaudière gaz 


Le principe de fonctionnement : 

Le fonctionnement de la chaudière gaz à condensation reprend le même principe qu’une chaudière traditionnelle et permet en plus de tirer profit de toute l’énergie produite lors de la combustion du gaz. Dans une chaudière classique, le circuit d’eau du chauffage central est réchauffé grâce à la combustion du gaz naturel. La chaudière gaz à condensation tire profit de l’énergie contenue dans les fumées de combustion. Les fumées émises lors de la combustion du gaz naturel contiennent de la vapeur d’eau. Cette dernière condense, en libérant de la chaleur. L’eau de retour du circuit de chauffage se réchauffe grâce à cette énergie. L’évacuation de l’eau libérée lors de la condensation (les condensats) se fait par le réseau des eaux usées.

Qu’elle soit fixée au sol ou murale, une chaudière gaz à condensation peut être raccordée à toutes les installations de chauffage à eau chaude. Pour une maison dotée d’un sous-sol ou d’un garage, la chaudière au sol est tout indiquée. La chaudière murale est elle, particulièrement compacte et présente l’avantage de libérer la surface au sol. Pouvant être équipée d’un ballon d’eau chaude, la chaudière gaz à condensation est généralement alimentée par le réseau de gaz de ville, mais peut l’être également par le biais d’une citerne. La chaudière colonne se pose sur le ballon, elle n’est pas encombrante et plutôt esthétique. Enfin, les chaudières gaz à condensation de dernière génération offrent un fonctionnement discret, comparable au bruit d’un lave-vaisselle dernière génération, ce qui lui permet d’être installée dans les pièces habitables.

Ci -dessous une installation en sous-sol sur saint-dié des vosges 

L'écacuation des fumées

Pendant la combustion, la chaudière gaz à condensation produit des fumées basse température qu’il faut évacuer. Si votre logement possède déjà un conduit de fumée, celui-ci doit être vérifié par un professionnel, qui va le tuber (doubler). Ceci le protègera de l’humidité générée par la condensation ainsi que de l’acidité des condensats évacués.

Un système de ventouse (horizontale, vertical, ou dissociée) peut également être mis en place. Ce système d’évacuation pompe l’air nécessaire à la chaudière gaz à condensation, directement à l’extérieur. Son avantage est qu’il permet de placer la chaudière dans un espace non ventilé et d’améliorer la sécurité de l’installation.

Installation et entretien

Les chaudières gaz à condensation sont des appareils de chauffage qui s’adaptent à une grande partie des logements. Les travaux doivent être réalisés par des professionnels. L’entretien annuel des chaudières gaz à condensation, légalement obligatoire, leur permet d’avoir une durée de vie d’environ 15 à 20 ans.

Nous nous chargererons de contrôler les organes de sécurité, de vérifier l’état des échangeurs, de régler le bruleur, etc. Mais vous devez aussi savoir réaliser quelques tâches d’entretien régulier : régler la température, purger les radiateurs ou encore remettre de l’eau dans la chaudière. Ces gestes vous permettront de prolonger la durée de vie de votre chaudière et vous assureront de préserver le rendement optimal de votre chaudière gaz à condensation.

Vous désirez savoir si une chaudiere gaz peut convenir chez vous et quel investissement est nécéssaire ? 

 

 

Top